La venue de Lionel Cottet fut un des plus beaux moments du festival. Depuis l’abolition des chaises, une très belle convivialité s’est installée au parc. Dans tous les cas beaucoup, beaucoup de monde, peut-être même 500 personnes, ont investi la pelouse du préau.

La personnalité de Lionel , le fait qu’il a énormément travaillé pour nous offrir cette création, l’ambiance d’intérêt et d’écoute du public, ont contribué à nous inspirer tous.

Tombés sous son charme, nous l’avons suivi pendant plus d’une heure et demie, dans un silence presque religieux, raconter l’histoire de son instrument et interpréter le programme choisi pour l’illustrer, ce fût magique.

A la fin du spectacle, après le superbe bis de Lionel, “Le Chant des Oiseaux” chanson traditionnelle catalane, devenue un hymne en Catalogne, j’ai été approché par une personne du public qui a dessiné pendant le concert. Elle m’a permis de reproduire ce dessin, qui me semble être la synthèse de ce merveilleux après-midi.

Aux dernières nouvelles, l’inconnu signe Silex. Et s’appelle Sami Amy. Mais le titre me plait toujours et je ne le changerai pas.

Voici le répertoire interprété par Lionel Cottet.

– Bach Suite No 1

– Duport, Étude No 1

– Piatti Caprice No 11

– Popper Étude No 20

– Cassado Suite pour violoncelle seul

– Hindemith Sonate pour violoncelle seul

– Lutoslawski Sacher Variations

– Pablo Casals Song of the birds